1.

Les élèves jouent la saynète de leur choix (téléchargez le PDF du texte, donnez accès à la vidéo)

2.

Vous enregistrez ou filmez la saynète (un fichier sonore ou une vidéo)

3.

Nous publions cette saynète sur le site "helloemily.fr" ou sur notre chaine "YouTube"

4.

Les élèves écoutent les saynètes jouées par d'autres camarades

Jouer la saynète permet de se mettre en situation de dialogue, de mémoriser davantage le vocabulaire et de s'approprier des structures de phrases pour en faire des automatismes.

Le fait d'enregistrer les prestations oblige à s'appliquer et à s'impliquer davantage, à porter une oreille attentive à sa prononciation.

La mise en valeur du travail des élèves est perçue comme une récompense et une reconnaissance des efforts fournis.

Les enfants aiment écouter et observer d'autres enfants qui travaillent sur le même thème. L’identification est plus simple et donne de la confiance.

Conseils pour faire le film avec son smartphone

1) Filmer en mode paysage (landscape) et en intérieur.

Délimiter la scène pour éviter que les acteurs ne sortent du plan pendant le tournage.

Veiller à avoir un arrière plan pas trop encombré mais qui donne quand même de la vie à la scène. (éviter le mur blanc et préférer des affichages, des posters, une bibliothèque ...)

2) L'éclairage

Veiller à ne pas filmer face à une lumière intense ni dans la pénombre.

3) Le son

S'isoler de tout bruit parasite. (se mettre à l'intérieur, couper les sources de bruits tels vidéoprojecteurs, ventilateurs ..., demander au public de faire le silence absolu)

Demander aux acteurs de parler avec assurance, en articulant bien et en parlant plus fort qu'il ne le feraient habituellement. Cela est rendu plus facile quand on maîtrise bien son texte.

Garder à l'esprit qu'un film avec une bande son de qualité et une image moyenne est plus efficace qu'un film qui présente de belles images mais dont la qualité sonore est médiocre.

4) La stabilité de l'image

Une vidéo qui bouge trop ne permet pas de se concentrer sur le sujet.

 

L'idéal est de posséder un trépied muni d'un grip qui permet de fixer le smartphone et de ne plus y toucher pendant l'enregistrement. Vous trouverez facilement ce type de trépied pour un prix inférieur à 15€.

Poser le tout sur une table, sur une pile de dictionnaires ... et lancer l'enregistrement.

Filmer sans trépied est également possible. En réalisant des prises de moins de 30 secondes on peur facilement rester immobile pendant l'enregistrement.

5) Un peu de technique

- Commencer à parler 2 secondes après le début de l'enregistrement

- Stopper l'enregistrement au minimum 2 secondes après la fin de la prise. Une vidéo qui se termine brutalement laisse une sensation désagréable au spectateur.

La fin d'une prise ne signifie pas arrêter de parler, il faut veiller à garder une posture correcte pendant les 2 secondes qui suivent.

- Il est possible de découper son film en plusieurs prises qui seront ensuite assemblées facilement avec une application de montage sur votre smartphone. (Il existe des centaines d'applications qui permettent d'importer des vidéos, de les couper, de les assembler puis de les exporter pour obtenir le rendu final le tout en quelques minutes et directement sur votre smartphone).

Pour un film de 1min30 trois prises de 30 secondes chacune paraissent raisonnables.